Bilan printemps 2018

Avant la pause estivale des compétitions (sous réserve de quelques ajustements pouvant intervenir lors des dernières rencontres se déroulant dans quelques jours), c’est le moment de tirer un bilan des résultats des athlètes du club au cours de ce printemps et de ce début d’été.

La saison estivale 2018 a été assez riche en records (cf les lignes en jaune sur le tableau des records).
Il faut bien entendu féliciter les athlètes mais aussi leurs entraîneurs (Fernand, Laurent et Richard, sans oublier Frédéric et Jean-Yves)

La marche athlétique se distingue particulièrement :

  • Lucille Molist (CAF) qui améliore à plusieurs reprises les records du 3 000m Marche (14’58″80), du 5000m Marche (25’17″67), du 10km Marche sur route (54’22”) et ceci dans toutes les catégories de cadette à senior. Elle occupe, à ce jour, la sixième place au bilan français des cadettes sur 5 000m et la cinquième pour le 10 km marche sur route.
  • Emilie Laurens (MIF) qui efface les records établis par Lucille sur 2 000m Marche (10’07″32) et 3000m Marche (15’55″04). Elle occupe, à ce jour, la quatrième place au bilan français des minimes F sur 3000m.
    Pour l’une comme pour l’autre, la saison n’est pas terminée puisqu’elles participeront prochainement aux championnats de France de leurs catégories respectives.
  • Patrick Robin-Brosse qui dépasse “maître” Fernand sur le 10 km Marche avec 56’57

Le demi-fond s’est également illustré :

  • Léna Chambreuil (JUF) qui s’empare du record du 1 500m (4’48″61) des catégories junior à senior
  • Lucas Sammuri (JUM) qui a porté le record du 1 500m junior et espoir à 4’09″76 et celui du 10 km route en 35’20

Ce bilan ne serait pas complet si on omettait le groupe très homogène et très investi des Minimes Féminines. Outre Emilie déjà nommée, il faut citer Kiya Fabre, Luce Sauer, Emma Gilibert, Morgane Sembeni et Mélisende Forot (dans l’ordre des points marqués lors des triathlons minimes auxquels elles ont participé)

Deux garçons se sont faits remarquer ce printemps :

  • Guillaume Chambreuil (MIM) sur 1 000m (2’56″79) mais aussi au lancer de javelot (34m81) et au saut en longueur (4m76)
  • Raphaël Habrard (CAM), notamment sur 200 m (24″12 en conditions de vent régulier / 24″06 mais avec vent légèrement trop favorable) et au saut en longueur (5m47)

Enfin, il faut évoquer les remarquables performances de Ludvik Fernandes (SEM) dans la très exigeante discipline du trail court (de l’ordre d’une vingtaine de km) :

  • Troisième du “Sparnatrail” à 51-Epernay (32,7 km en 2h12’32)
  • Septième du “Trail Givré” de 69-Montanay (23 km en 1h23’55)
  • Vainqueur du “Trail des Tranchées) à 55-Verdun (30 km en 2h10’27)
  • Second du “Trail des Gendarmes et des Voleurs de temps” à 87-Ambazac (32 km en 2h17’09)

Les points marqués lors de ces trails lui permettent d’être en tête du classement du Trail Tour National. Le titre sera attribué à l’issue du prochain championnat de France de trail à Montgenèvre le 15 juillet prochain.